[DIY] Une table basse en palette

Faire des meubles en palettes c’est un peu la mode du moment (enfin depuis quelques années même), mode à laquelle j’ai moi aussi succombé. A vrai dire, c’est plus dans l’esprit de renouveler ma table basse Ikea par quelque chose de plus joli et ce sans dépenser trop…

Je vois souvent passer sur pinterest ces fameux meubles en palettes, c’est pas toujours réussi et souvent kitch. Malgré tout, j’ai pris pas mal de temps pour rechercher de bonnes idées à glaner ça et là et j’ai donc petit à petit conçu des plans que j’ai fait évoluer pour arriver à un résultat qui me plait à 100%!

Première étape préliminaire, récupérer des palettes!

Récupération des palettes

Là aussi, je me suis aidé d’internet pour trouver des « spots » pour récupérer des palettes…et après plusieurs jours de recherches, c’est au boulot que j’en ai récupéré et en plus des petites (80cm x 60cm), bien plus adaptées pour faire ma table basse!

Ces petites palettes ont l’avantage d’être fabriquées avec un bois moins épais et donc moins lourd que les classiques palettes qu’on voit un peu partout. La première fois, j’en ai récupéré 2 pour commencer, histoire de voir si j’allais pouvoir mener à bien mon projet.

Je le rappelle ici, mais on retrouve la mise en garde dans pas mal de tutos…attention toutes les palettes ne sont pas bonnes à prendre, certaines en effet sont toxiques (émanations de bromure de méthyle)

Démonter les palettes

Après avoir regardé une demi douzaine de vidéos expliquant comment démonter une palette je me suis lancé. Il me manquait simplement un outil qui semblait être indispensable (et ce fût le cas): un pied de biche. Acheté 7,99€ chez Casto il m’a rendu de fiers services!

Malgré le visionnage de tous ces tutos où chaque personne avait sa façon bien à elle pour démonter, j’ai eu énormément de casse sur la première palette (qui en plus n’était pas dans un bon état non plus). J’ai compris par la suite que l’idéal pour ne pas avoir de casse et de poser la palette à l’envers sur le sol et de commencer à démonter les pieds d’abord.

Ensuite de la patience de l’huile de coude pour retirer les clous et déclouter les planches. Au bout de 2 palettes démonter, le coup est pris. J’en démonterai 2 autres pour mes projets.

Plan

Comme je le disais, des modèles j’en ai vu pas mal, des plus bruts aux plus sofistiqués, j’ai choisi un compromis, faute d’outils adéquats en ma possession (raboteuse, dégauchisseuse…). Je voulais quelque chose qui ne rappelle pas trop la forme originale de la palette et surtout ne pas mettre des roulettes à la table comme on en voit partout.

Voici donc les plans que j’ai pu faire sur le coin d’une feuille. A noter qu’à l’heure où je faisais le plan, je n’avais toujours aucune idée de comment mettre des pieds sympas à la table. Bon vous le remarquerez, je suis un piètre dessinateur. « Je dessine pas comme Tintin »

  

Les outils

Je ne souhaitais pas dépenser beaucoup en outils pour justement que la table ne me revienne pas trop cher (même si les outils se réutilisent certes). Hormis le pied de biche que je ne possédais pas, je n’ai rien acheté de plus. J’avais déjà acheté la scie, la cale à poncer pour réaliser mon jeu de mölkky.

Voici donc les outils dont j’ai eu besoin:

  • Pied de biche (moyen format)
  • Grand tournevis et marteau (pour démonter la palette)
  • Scie égoïne
  • Visseuse
  • Forets à bois
  • Visserie
  • Cale à poncer et papier de verre
  • Mètre et réglette
  • Établi pliant, facultatif mais ça aide bien… (acheté 19,99€ chez Lidl, très pratique)

Assemblage de la table basse

Le coté et le dessous

Avant d’assembler le coté et le dessous, il m’a fallu couper les deux planches qui forment le coté long de la table basse car sinon j’allais avoir un petit soucis: la largeur cumulée des planches du dessus n’auraient pas été égales à la longueur des planches du coté. J’ai choisi 9 planches pour former le dessus et j’ai donc mesuré leur largeur cumulée. J’ai ainsi pu couper les deux planches de coté à la même longueur.

J’ai d’abord commencé par faire le cadre de la table basse en assemblant les 4 planches du dessous aux planches du coté.

Pour l’assemblage, j’ai choisi de mettre des vis car j’avais peur que les clous ne fassent pas l’affaire à cause des contraintes du bois (tout n’étant pas très droit et régulier, parfois il faut contraindre un peu le bois). Et ne pas oublier de percer des trous avant de visser pour ne pas faire exploser le bois.

Après quelques minutes, le cadre est posé et donne déjà un bon aperçu de ce à quoi ressemblera la table!

   

Le dessus

Comme je le disais plus haut, les planches de palettes ne sont pas régulières, certaines sont plus larges que d’autres, certaines un peu plus épaisses et d’autres encore plus longues…pas facile d’uniformiser avec tout ça!

J’ai donc posé les 9 planches que j’ai retenu pour faire le dessus et j’ai essayé de les trier par épaisseur et de la meilleure  façon à avoir le moins de jours entre chacune.

Une fois cela fait, j’ai fixé les planches en les alignant toutes sur le même coté. De cette façon, j’ai un coté qui ne nécessitera pas d’être raboté et qui sera déjà propre sans aucune planche qui dépasse. Une fois fixées, j’ai donné un coup de scie égoïne de l’autre coté pour égaliser les longueurs

Les pieds

Ce sont eux qui m’ont donné le plus de fil à retordre et pour plusieurs raisons, je voulais une table basse:

  • Pas trop basse…car sans pieds, ma table mesure une petite dizaine de centimètres.
  • Sans roulettes, car c’est trop vu…
  • Sans pieds droits  car c’est trop sage

J’avais pensé récupérer les cubes de bois de palettes pour rehausser la table, mais il m’en aurait fallu plusieurs. Le rendu n’aurait pas été top. Je me suis pas mal trituré l’esprit sans trouver de solutions.

J’avais repéré de sublimes pieds « épingles », mais pour 4 pieds, je me retrouvais au mieux avec des tarifs autour de 50€. Trop cher pour un projet récup’.

Dans ces moments là, ma lumière vient des magasins brico dans lesquels j’ère jusqu’à avoir LA bonne idée!

Je suis tout naturellement allé au rayon « quincaillerie du meuble » et j’ai flashé sur de jolis petits pieds de meuble coniques en bois au prix de 13,49€ les 4!

 

Le problème la encore, c’est que ça m’imposait une disposition droite ce qui ne me plaisait pas trop. Il fallait donc que je trouve une solution pour disposer ces pieds avec une inclinaison suffisant pour que ce soit sympa…

Il m’a fallu la encore un peu de temps pour trouver une solution simple, efficace et jolie (ma première solution était de placer des entretoises pour incliner la plaquette de fixation du pied, mais ça faisait trop cheap et pas solide).

Finalement c’est en faisant un peu de rangement de mes découpes de bois que j’ai imaginé découper un cube de bois en biais pour lui donné l’inclinaison que je souhaitais. Je n’étais pas bien sûr de pouvoir faire ce genre de découpe avec une simple scie mais j’y suis bien arrivé sans soucis! Attention juste de s’assurer qu’aucun clou ne soit resté coincé dans le cube au moment de la coupe…

   

Voilà, après d’intenses réflexions, j’avais ma solution simple et jolie pour mes pieds que j’ai donc assemblé sur les cubes coupés puis sur le dessous de la table, à l’aide de vis encore une fois. Je n’ai mis qu’une seule vis par pied pour les fixes à la table, on verra dans le temps si cela suffit. Cela m’a permis de réorienter ces derniers de façon à ce qu’ils soient chacun dirigés vers chaque coin de la table.

   

Finition

Le ponçage

Sans ponceuse electrique à ma disposition, j’ai pris ma cale de ponçage avec du papier très gros grain et j’ai attaqué le ponçage qui s’est averé être plus rapide que je ne le pensais. J’aurai pu poncer chaque pièce avant de la monter, mais j’ai simplement zappé, mon cerveau trop occupé à trouver une solution pour mes pieds de table!

A cause de cet oubli, je me suis retrouvé avec un petit soucis, c’est que ma cale ne passait pas entre le dessus et le dessous de la table. J’ai donc réutilisé une chute de planche sur laquelle j’ai agraffé mon papier pour en faire une cale à poncer toute fine, très pratique!

Une fois la table poncée au gros grain, j’ai changé de papier pour prendre un grain plus fin pour bien finir la table. J’ai arrondi un peu les coins et j’ai placé des « coins de valises » que j’ai dégoté chez Leroy Merlin lorsque j’errais de rayons en rayons. Ça ajoute une petite touche sympa je trouve…

Le vernissage

La table est maintenant terminée, il ne reste plus qu’à la vernir pour la protéger. Je ne souhaite pas la peindre et la laisser dans ses teintes naturelles, j’ai donc opté pour un vernis mat transparent. 2 couches minimum à passer pour bien protéger l’ensemble et le tour est joué!

D’autres préféreront peindre la table basse, ça viendra peut-être pour moi dans un second temps quand je commencerait à me lasser!

Apéro!

Eh bien, je crois qu’on est bon là! Servez-vous un bon rhum ou un coca et admirez votre réalisation!

Au final, la table me sera revenu à 36,5€ + 7,99€ d’outils que je réutiliserai pour d’autres projets

  • Pied de biche – 7,99€
  • Visserie – environ 3€
  • 4 coins de valises –  5,6€
  • Papier de verre – 0,99€
  • 4 pieds de table – 13,49€
  • Vernis mat – 13,4€

En espérant que ce tuto vous aura plus et qu’il vous inspirera pour faire de jolis projets à base de palettes!

Voici quelques photos de la table basse terminée.

    

   

   

2 réponses à “[DIY] Une table basse en palette

    1. Merci de votre passage! Ça reste le but quand même d’avoir un objet qui se démarque des autres. J’aurais très bien pu utiliser du bois neuf pour un rendu plus nickel, mais je voulais utiliser du bois de palette pour rester dans une démarche éco(nomique/logique), puis j’aime le coté un peu rustique qu’il procure.
      Après c’est évident que ce ne sera pas du goût de tout le monde 🙂

Répondre à Xavier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *