To Free or not to free

Bien plus existentielle que la tirade d’Hamlet, cette hésitation a commencé depuis septembre, date à laquelle le réseau free mobile a commencé à manifester pour moi ses premiers signes de faiblesses. Comme je l’indiquais dans un autre billet, je ne voulais pas « par principe » retourner chez un autre opérateur [qui nous ont allégrement entubés depuis la créations des abonnements mobiles]. Depuis la donne a changé…

Jusqu’alors je n’avais pas rencontré de soucis, mais depuis mon dernier retour datant d’il y a 3semaines, rien ne va mieux, au contraire…

Faisant partie des gros consommateurs de data (internet à mon boulot est aussi libertaire que les réseaux Nord Coréens): spotify en tête de liste, la forte limitation du débit pour ne pas parler d’un débit inexistant ne me permettent plus d’utiliser la data.

Excédé par cela, j’ai mené ma petite enquête comme l’ont fait de nombreux « freemobilenautes » qui avaient l’impression de se faire pigeonner (le comble isn’t it?).

En toute humilité qui me caractérise tant, je vous livre ce que j’ai appelé « le rapport Xavier » (n’y voyez ici aucun clin d’œil politique). Pour être plus sérieux, cela rassemble un peu toutes les informations que j’ai pu trouver de droite et de gauche sur le net.

1. Décrochages réseaux

Il s’agit du seul point qui pourrait-être lié uniquement à mon terminal (un Galaxy S2), mais il arrive de plus en plus fréquemment depuis septembre que je perde complètement le réseau durant quelques secondes avant d’accrocher à nouveau un signal.

Bien entendu quand on se trouve être en communication à ce moment là, ça coupe directement et à l’instar de Jérémi Simon alias Dominique Farrugia, vous n’avez pas le temps de lancer un « attention chérie ça va couper ».

Vous êtes déconnecté du réseau, un point c’est tout.

Parfois avant la coupure, on a droit à un petit récital façon bruit de modem 56k qui dure quelques secondes avant de laisser place au signal de fin d’appel.

Dans d’autres cas, et c’est peut-être le plus embêtant j’ai envie de dire: vous n’êtes pas joignable du tout malgré le fait que votre téléphone arbore fièrement 5 barres de réseau sur 5 et affiche même 3G (le fifou!).

Vous recevez instantanément un signal de votre messagerie disant qu' »un correspondant à essayé de vous joindre ». Cela arrive plus souvent sur le soir mais également en journée aussi…

Peu consommateur de voix (environ 1h par mois), je ne peux dire si ce problème est courant ou non, mais par rapport à ma faible utilisation, je dirais que ça arrive déjà trop souvent.

2. Effondrement du débit dans des zones pourtant en 3G/H+

Rentrons dans le cœur du problème, celui qui me met sur les nerfs depuis quelques semaines maintenant: la DATA!

Pas toujours vaillante, je n’avais jusqu’à septembre pas à me plaindre de la data, j’arrivais à utiliser sans soucis Spotify, à aller sur Twitter, Facebook, checker mes e-mails…rien à dire jusque septembre donc.

Depuis septembre où j’ai fait péter pour la première fois le plafond des 3Go de data (faut-il y voir un signe?), rien ne va plus. Débit frôlant souvent le 0Ko/s alors que je suis en ville et qu’au même endroit je captais constamment de la 3G au pire, du H+ au mieux. Parfois même je suis en Edge là où je ne l’étais jamais avant.

Le mois suivant, compteur data remis à 0, les débits merdiques sont toujours là. Parfois ils sont bons, mais dans une bonne partie du temps ils sont relativement mauvais et dans 10% du temps nuls. Gênant d’écouter une chanson au rythme des coupures incessantes…

En consultant les forums, je m’aperçois que Free pour pallier à des problèmes de débit briderait (tient c’est bizarre c’est pas le genre de la maison…), certains protocoles et mêmes certaines extensions de fichiers.

Extensions de fichiers bridées

Il semblerait bien que Free ait mi en place un bridage de débit pour tout ce qui concerne le télécharge de fichiers vidéos, sons, pdf…
Là où le téléchargement d’une image JPG de 1Mo prends disons 2secondes, un PDF de 1Mo également lui en mettra 4…

Cela a été vérifié par mes soins et de la même façon que Free bride à mort Youtube, il en est de même pour Free Mobile qui bride également Youtube…

Ports bridés

Alors que protocole http:// rame et que les pages en http:// mettent un temps fou à se charger, on constate que celles passant par le protocole https:// ne subissent aucun ralentissement, ce qui corrobore cette hypothèse.

Après plusieurs tests effectués, il semblerait que le port 80 (celui utilisé par le protocole http) semble être plus touché par le bridage que le port 443 (celui du https) qui lui ne souffre quasiment pas des débits désastreux de free mobile.

3. Contrat itinérance avec Orange

Dernier point, depuis la rédaction de mon dernier billet sur freemobile, j’ai téléchargé une application de monitoring réseau mobile (Voodoo Free or not) qui me permet de savoir dans quelle proportion j’utilise le réseau free mobile et dans quelle proportion j’utilise l’itinérance Orange.

Bien que ma ville possède plusieurs antennes Free, j’utilise free mobile dans environ 8% du temps, ce qui veut donc dire vous l’aurez deviné sans cette pertinente remarque que je vais vous faire que je suis sur le réseau orange dans 92% des cas…

Quand je suis sur le réseau Free, je n’observe pas particulièrement de problèmes, tout va bien, en revanche dès que je suis sur le réseau Orange, c’est au petit bonheur la chance, parfois ça passe bien et à d’autres moments c’est catastrophique. Ça peut aussi bien arriver un jour en semaine comme en weekend et à n’importe quelle heure de la semaine.

A qui la faute?

Quand il s’agit de trouver un fautif, le nom d’Orange semble logiquement sortir du lot et pour cause on est sur son réseau et il y a toutes les raisons que l’opérateur ne joue pas le jeu et donne des débits de merde aux freemobilesnautes.

En faisant des recherches sur l’éventuelle responsabilité de Free, j’ai pu lire ceci: pour chaque Go de data qu’un abonné free va consommer lorsqu’il sera en itinérance, Free va devoir payer à Orange une somme correspondante. Des chiffres [non vérifiés] que j’ai trouvé sur internet font état d’un coût de 7€ le Go de data en itinérance.

A priori il n’en serait rien puisque le contrat signé entre les deux opérateurs ne fait pas mention de volumes, ce qui rendrait caduque cette hypothèse qui aurait pu expliquer les ralentissements de débit.

Par ailleurs Orange dément brider son réseau aux utilisateurs de free mobile et beaucoup sont nombreux à penser que si Orange joue la carte de l’honnêteté, il y a sans doute un problème d’interconnexion entre les deux réseaux.

Si chacun y va de sa petite hypothèse plus ou moins crédible, personne n’est encore visiblement en mesure de trouver un responsable.

Et maintenant que vais-je faire?

Gilbert Bécaud se serait lui aussi posé la question c’est évident…Pour ma part, je pense changer d’opérateur durant le temps que Free déploie son vrai réseau. J’ai donc plus ou moins trois choix qui s’offrent à moi:
Joe mobile, l’opérateur low-cost d’SFR.
Sosh, l’opérateur low-cost d’Orange.
B&You, l’opérateur low-cost de Bouygues Télécom.

La qualité des réseaux Joe Mobile et de B&You semble être meilleure que chez Free mais pas encore à la hauteur d’un vrai réseau, digne de ce nom. Sosh en revanche semble tirer son épingle du jeu en proposant un réseau d’aussi bonne qualité que ses forfaits « high-cost ».

Comme c’est LE critère qui me fera aller chez l’un ou chez l’autre, je pense m’engager chez Sosh d’ici peu, tout en sachant qu’ils ont deux offres plus ou moins équivalentes à mon forfait actuel (que je paye pour rappel 14.99€) :
– 19.99€ : Tout illimité avec 2Go de fair-use pour la data. J’ai peur que le débit au delà des 2Go soit vraiment ridicule…
– 24.99€ : Tout illimité (avec débit H+) et 3Go de fair-use pour la data.

Alors oui ça va me faire payer plus cher un forfait auquel je m’étais habitué à rien payer. Je pense donc essayer tout ça tout en sachant que je suis sans engagement et que je le resterais donc j’ai pas grand chose à perdre que d’essayer.

Sosh doit lancer le 1er décembre prochain une nouvelle offre qui pourrait peut-être affecter le prix des forfaits existants, je vais donc attendre l’annonce avant de changer d’opérateur.

6 réponses à “To Free or not to free

  1. Je pense que c’est grace à Free qu’on a des forfait qui sont aussi compétitif, n’empêche qu’ils ont un reseau de merde :), je suis chez Sosh et ça fonctionne nickel, dans les zones 3G je télécharge à 1Mo/s (c’est mieux que m’a connection internet 🙂 ), et bien entendu l’option modem est incluse.

    Conclusion : Merci Free pour les prix et merci les autres pour la qualité.

  2. Petite info supplémentaire, actuellement j’utilise mon téléphone en tant que modem pour l’utiliser sur mon PC (n’ayant pas encore internet dans mon nouveau logement), en 24h, j’ai téléchargé 1.5Go et je n’ai pas encore était brider.
    Et je peut visionner les vidéos youtube sans problème contrairement à mon ancienne connection ADSL 10Méga chez Free.

    Conclusion : Pour Youtube : Sosh Mobile > Free ADSL

Répondre à Xavier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *