Pourquoi je n’irai pas chez Free Mobile

…tout de suite!

Free a fait beaucoup parler de lui cette semaine et fait un buzz d’une rare ampleur sur le web francophone.
A l’occasion de la sortie de sa nouvelle offre free mobile (sortie sur laquelle je ne reviendrai pas, de nombreux sites l’ont fait avant moi et de façon claire et précise!), free a fait trembler la concurrence en proposant des forfaits low-cost, un peu comme il l’avait fait lors de son arrivée sur le secteur de l’internet.

Cependant bien que les « pigeons » (comme Xavier Niel aime qualifier les utilisateurs des réseaux Orange, SFR et Bouygues autres que le sien!) se sont rués sur ces offres d’apparence très alléchantes, offres qui s’avereront peut être l’être vraiment mais je veux me faire mon propre avis la dessus!

Il est connu (ça devrait presque être une « Loi » ou une « Théorie »), lors d’un lancement d’un produit (une voiture, un accessoire high-tech), un service (un site web, une nouvelle offre internet), les premiers utilisateurs servent un peu de cobaye et essuient bien (trop) souvent les plâtres d’évènements pas assez travaillés ou anticipés.

Comme pour l’arrivée de Free sur le marché de l’internet il y a une dizaine d’années où nombreux étaient les clients à avoir été confrontés à des problèmes de connexion et de réponse de la part du SAV. Ça avait été pour pas mal un bordel pas possible, Xavier Niel, PDG de chez Free l’ayant reconnu lui même « Je ne veux pas refaire les mêmes erreurs et tirer des leçons du passé ».

 

Le site mobile.free.fr qui a été lancé juste après la « keynote » a rapidement croulé sous la charge de visites (plusieurs millions de connexions le même jour…) en est pour moi un bel exemple, bien que plusieurs analystes spécialisés dans le marketing ta mère, pensent que la disponibilité partielle du site était « prévue et assumée » pour créer le manque et la frustration. Pour moi ça évoque plus un manque de sérieux.

Les premiers « pigeons migrateurs » ont donc résilié leur abonnement chez les trois opérateurs télécom historiques et ne se sont pas fait prier pour le faire savoir sur tous les toits (facebook, twitter et autres réseaux sociaux!).

Je ne dis pas qu’ils ont eu raison ou tort, l’avenir nous le dira, mais je reste prudent tout de même. Je suis chez Free pour l’abonnement internet et je dois avouer que quand tout va bien, il n’y a rien ou presque rien à reprocher (à part le bridage de Youtube peut être), mais par contre quand il y a un problème, l’absence de magasins « en dur » dans lesquels passer nos nerfs font cruellement défaut! Les quelques soucis que j’ai eu ont souvent été un vrai calvaire à résoudre.

 

Coté réseau téléphonique, je ne fait pas trop d’inquiétudes, je ne pense pas qu’il y aura quelque chose de spécial à dire, même si je reste attentif sur la couverture dans les zones de campagne et de montagne où il m’arrive d’aller à mes heures perdues! Free dispose déjà de son propre réseau flambant neuf et loue le reste à France Télécom (joueront-ils bien le jeu?).

Dernier point et non des moindres, je suis encore engagé jusqu’en juillet prochain, j’avais fait exprès de prendre mon abonnement en juillet dernier afin de laisser la place aux premiers retours et avis des « ex-pigeons » et maintenant utilisateurs de free mobile.Il n’est donc pas assez rentable au vu du prix de mon forfait (une 30aine d’euros) et de ma période restante d’engagement de résilier pour passer du coté obscur de la force. Mon forfait actuel chez Orange me suffisant, on peut donc considérer mon manque à gagner d’environ 15€/mois.

 

Voilà donc mon avis sur ce lancement en grandes pompes de Free Mobile. Je suis assez enthousiaste par l’arrivée de cet opérateur qui aura au moins eu le mérite de donner un grand coup de pied dans la fourmilière! Les grands opérateurs historiques n’ont d’ailleurs pas tardé à proposer de nouvelles offres bien plus intéréssantes que ce qu’ils proposaient avant. Bien qu’un grand vent de panique se soit fait ressentir du coté de ces opérateurs, il s’y étaient tout de même préparés, en témoigne leur rapiditié à déployer leurs nouvelles offres de téléphonie.

Le changement vers chez Free Mobile ne sera donc pas forcément un passage obligatoire pour payer moins cher!

Wait & See donc…

 

Vos avis et retours seront donc les biens venus ici!

3 réponses à “Pourquoi je n’irai pas chez Free Mobile

  1. Salut!

    Perso, je me suis également engagé jusque Juillet de cette année. J’attends le retour comme toi.
    Par contre, Même si les autres opérateurs décident de s’aligner, il nous ont quand même ruiné à payer les forfaits que nous avons actuellement chez les opérateurs historiques.
    Donc par principe, pour les emm*****, j’irai chez free si tout va bien…

  2. Moi, personnellement, je n’irais sûrement pas chez Free, sauf si les retours sont enthousiasmant. Je pense plutôt partir chez VirginMobile ou B&YOU, pour la sureté du réseau et du service après-vente.

    Mais, avant tout : wait & see.

  3. +1 pour Gaëlle

    « Pourquoi je n’irais pas chez Free Mobile » ou plutôt « Pourquoi je n’irais pas chez Free Mobile, pour l’instant… »
    Personnellement je me suis inscris sur Free Mobile il y a quelques jours pour me faire ma propre opinion du nouvel opérateur. Certes Free est débordé mais bon les utilisateurs ont supporté les coûts des « 3 grands » pendant assez longtemps pour être encore un peu patient..
    Free est une révolution sur tous les points au niveau des prix, de l’internet à 3 go mais aussi au niveau du non engagement et ça on l’oublie mais c’est vraiment quelque chose qui était très rare voir inexistant chez les autres opérateurs.
    J’espère que Free marchera et que Bouygues, SFR et Orange ressentiront bien comme il faut l’impact de ces nouvelles offres sur le marché.

Répondre à Debetux Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *